•  petite pose par la force des choses...

    100_0640

     

    technique mixte

     

    Pendant les jours qui viennent je n'aurai pas l'occasion de m'occuper de mon blog, mais je souhaite à tous ceux qui voudront bien le visiter du plaisir à y découvrir les posts précédents ainsi que les nombreux liens dispersés çà et là, qui renvoient vers des sites et blogs que j'ai pu trouver intéressants.

     

    J'en profite également pour vous remercier chaleureusement de l'intérêt porté à ce modeste blog.
    100_0820bis100_0852ggau coin des rues des oiseaux sages attendent mon retour....patience...
  • plaques de soupirail (3)

    Ne sont elles pas belles toutes ces plaques?
    Tant d'inventivités décoratives pour un objet pourtant tellement insignifiant et que personne ne remarque.
    ...On passe dans une rue des dizaines de fois sans y faire attention et pourtant des hommes ont pris le temps de les inventer sans doute avec amour...ou à tout le moins avec passion.
    A chaque fois que je pose le pied sur l'une d'elles, je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée attendrie pour la personne qui en est l'auteur à jamais inconnu.

     

    pour voir toutes les plaques utilisez le tag " art de la rue" 

    100_0827bis100_0830bis100_0841bis


     

     


     

     



    Pour voir d'autres belles plaques, mais cette fois-ci japonaises:

    http://www.flickr.com/groups/japanese_manhole_covers/pool/show/ (slide)

    http://www.flickr.com/groups/japanese_manhole_covers/pool/ (une par une)

    decoration



    100_0837bis

     

     

     

     

  • seconde série de plaques de soupirail

    au fil de mes promenades dans les rues de Bruxelles

    cliquez sur le tag "art de la rue" pour voir la série précédente.....

    100_0782bis100_0784bis100_0789bis100_0792bis100_0793100_0798bis

  • au fil de mes promenades (1)

    100_0809

    Chaussée de Charleroi, Bruxelles.

  • poèmes d'enfants (2)

    100_0699

    Lumière intérieure.
    Sur mon chemin il faisait jour
    Il faisait nuit aussi parfois,
    Mais sans jamais au grand jamais
    Pouvoir m'empêcher d'avancer.
    Car la lumière qui m'éclairait
    Venait de là,
    Du fond de moi,
    De tout ce auquel je croyais
    De tout ce à quoi je rêvais.
    Et pour tout ce que j'espérais
    Je lui demandais d'éclairer
    A chaque pas
    Chaque faux-pas
    Afin d'apprendre sans trop saigner
    A conjuguer le verbe aimer...

    Malika, de St Gérard, 15 ans http://www.franceweb.fr/poesie/enfants/poeme.htm#