• long museau

    long museau
    technique mixte - acrylique papier buvard marouflé sur carton 
    23*30 cm

  • anonyme 3

    comment

    technique mixte dans mon cahier de croquis

  • anonyme 1

    modi

    un tout petit air (vraiment tout petit!)à la Modigliani Clin d'oeil

     

  • une pensée pour Sim..

    Lettre de Nicolas de Stael  à Jean Adrian.
    Paris, mars 1945

    Très cher Jean,

    Je relis parfois votre lettre et ne pouvant y répondre complètement j'éprouve chaque jour un besoin absolu de vous dire malgré tout combien elle m'a touché. C'est en tout cas la plus grande preuve d'amitié que mon travail ait reçue jusqu'à ce jour. J'avais écrit ces « remarques » facilement, et je vous remercie de m'avoir rappelé que rien de bien ne peut m'être facile.

    J'avoue faire mal la part de l'inconscient surtout lorsque la raison sert de filtre un jour, alors que le lendemain elle propulse toutes les saletés que nous lui croyons le devoir d'arrêter.

    Il m'est très difficile de saisir la vérité, c'est plus compliqué et plus simple que nous ne le pensons et Dieu sait si toute cette aventure arrive à un pauvre homme mais je voudrais vous répéter à quel point je crois que lorsque tous les éléments sont là, choix déterminé, attitude passive, volonté d'organiser ordre et chaos, toutes les exigences, toutes les possibilités, pauvreté et idéal, dans les meilleurs tableaux tout se passe de telle façon qu'on a l'impression de n'avoir même pas son mot à dire.

    Mais il y a une différence entre le fait de demander à Dieu de vous aider et d'essayer de tout faire faire par je ne sais qui.

    Au sujet de l'instinct, nous devons avoir des notions différentes. Pour moi l'instinct est de perfection consciente et mes tableaux vivent d'imperfection inconsciente. J[e n]'ai confiance en moi que parce que je n'ai confiance en personne d'autre et je ne puis en tout cas pas savoir moi-même ce qu'un tableau est ou n'est pas et fabriquer de nouvelles constantes avant de peindre.

    Il faut travailler beaucoup, une tonne de passion et cent grammes de patience.

    Toute mon amitié.

    Nicolas




    LETTRES. Nicolas de Staël, présentées par Pierre Daix, Ides et Calendes, Neuchâtel. 1998.
    Stael1

    Nicolas de Staël né à Saint-Petersbourg en 1914 et jusqu'à son suicide, n'a conservé de son ascendance slave que le romantisme et le désespoir. Proche du Tsar, son père est vice-gouverneur de la forteresse Pierre-et-Paul. La révolution russe de 1917 contraint sa famille à s'exiler en Pologne, où meurent ses parents. Orphelin, il est recueilli par un couple russe de Bruxelles.
    A 16 ans, inscrit à l'Académie Royale des Beaux-Arts il est fasciné par la découverte des oeuvers de Rembrandt et de Vermeer. Arrivé en France en 1919, il découvre Matisse, Braque, Soutine, Cézanne, et voyage en Espagne, en Italie, en Algérie et au Maroc.

    de stael bateau


    Toute l'œuvre de Nicolas de Staël s'est développée en un temps très court d'une douzaine d'année à partir de 1940, et c'est plus de mille toiles qu'il a peint pendant cette période, dans une violence de création et une passion rares caractérisées par l'antinomie constante entre l'expression figurative et l'abstraction. La  forte personnalité du peintre alliée à l' intelligence aiguë de son art et la perception particulière qu'il a de la  lumière et de l'espace  l'ont amené à réaliser une œuvre clé de l'histoire de l'art contemporain. Ses œuvres sont l'expression d'une passion permanente, et d'une simple relation du peintre avec ce qu'il voit : l'espace et la couleur sont les dominantes constantes de son art.
    L'œuvre de Nicolas de Staël appartient à un registre élevé dans lequel s'exprime le passionnel et le lyrisme comme si le destin lui avait imposé tout au long de sa vie une trajectoire pour faire naître un nouveau rapport esthétique avec le réel.
    Nicolas de Staël, au travers sa peinture, recherchait l'absolu.
    "Toute ma vie, j'ai eu besoin de penser peinture, de voir des tableaux, de faire de la peinture pour m'aider à vivre, pour me libérer de mes impressions, de toutes les sensations, de toutes les inquiétudes auxquelles je n'ai trouvé d'autre issue que la peinture."

    stael_1

    jeanine 41-42 huile sur toile

  • un merveilleux travail.....

    ernest pignon ernest le soupirail

      

     

    Un artiste dont j'admire le travail : un travail "à portée de rue" tout en dessins et en sérigraphies criantes de vérité

    son site officiel ici

  • jolie dame de Rosans

    dame de rosans  aquarelle
    dame de rosans  aquarelle+ paysage

    Travail d'infographie à partir d'une de mes aquarelles

    rosans24