• hobo

    HOBOES

    hobo

    Sya-09bis

     

     

     

     

     

     


    Hobo un terme que je ne connaissais pas il y a encore quelques jours, et que j'ai découvert grâce à mon fils, qui écoutait la chanson ci-dessous et qui m'a expliqué avoir vu un reportage sur les "Hoboes" il y a quelque temps sur arte.

    Charlie Winston - Like a hobo

    Un Hobo, mot anglais lié à la réalité historique des États-unis des années 1930, est un sans domicile fixe se déplacant de ville en ville le plus souvent en se cachant dans des trains de marchandises et vivant d'expédients.

    Ce mot pourrait trouver comme traduction en français : vagabond et plus précisément chemineau (ou cheminot, mais à ne pas confondre avec l'employé du chemin de fer) sans avoir cependant de véritable équivalent dans la culture française. Son étymologie n'est pas certaine. Certains s'accordent pour dire que hobo est la contraction de homeless bohemia , d'autres affirment qu'il s'agirait plutôt de Houston Bowery.

    Pendant la grande dépression, les « hobos ou hoboes » sont des travailleurs itinérants qui sillonnent les états en quête de petits boulots et de bonnes combines. Ils sont un des résultats des changements profonds qui affectent la société américaine du début XXe siècle (industrialisation, urbanisation) et tentent de fuir la misère provoquée par la crise. Ils voyagent par la route mais aussi dans les trains de marchandises dans lesquels ils montent clandestinement. L'image du hobo est d'ailleurs inséparable de celle du train. Beaucoup de hobos se retrouvent le long des principales lignes ferroviaires dans des points d'accueil plus ou moins improvisés. Ils peuvent alors échanger des informations sur les régions où trouver de l'emploi et mener une vie stable.


    decoration

    Twenty years old and he has been hopping freight cars on the bum for two years. He is a complete hobo and is not seriously in search of employment. 1940, courtesy National Archives.
    Quand ils ne se parlent pas de vive voix, les hobos laissent des symboles dessinés à la craie ou au charbon. Ce système de symboles a pour but d'informer ou d'avertir les autres (endroits pour attraper un train pour dormir, présence fréquente de la police, repas chauds, chiens dangereux, etc.).
    decorationdecoration

    langage "hobo"
    Le hobo est par la suite devenu une figure mythique de l'imaginaire américain. C'est un personnage teinté de romantisme, épris de liberté, développant la faculté de survivre en dehors d'une société aliénante dont il n'a pas à subir les contraintes. Ceci amène certains sociologues à parler de sous-culture libertaire.( source :Wikipedia)

    decoration

    Combien de nouveaux " hoboes" avec la crise des "subprimes" de 2008-2009 ????

    "...Au total, bien que les statistiques gouvernementales Américaines soient quasi muettes sur le sujet, 2 millions de familles auraient été obligées de quitter leur logement à cause de la crise de l'été 2008 dans toute l'Amérique...."

    Aux Etats-Unis, mais également partout dans le monde des gens perdent leur emploi, leurs biens. Et ce n'est pas fini....

    "...mouvement perpétuel de la misère"




    conséquence de la crise des subprimes:

    des centaines de milliers  d'américains,  jetés à la rue, car ne pouvant plus faire face aux remboursements de leur emprunts.

    Des images qui font penser aux bidonvilles de la grande dépression, dans les années 20

    .decoration

    decoration

    Hobo Lullaby

    Derrière le romantisme du mythe, il y a la dure réalité.........du quotidien

  • angel

    angel

    montage photoshop d'un dessin à l'encre ( visage), d'une eau-forte ( bateau) et morceau d'image fractale avec Apophysis


    9angepour Mel ( je sais pas si cela donne vraiment le même résultat : j'ai changé le format png en jpg, mais peut-être y -a-t-il perte de qualité d'image???)

     

  • peintre graveur: Johan Barthold JONGKIND

    "Moonlit Canal"decoration

    JOHAN BARTHOLD JONGKIND peintre-graveur
    (1819-1891)

    Né à Lattrop aux Pays-Bas, Johan Barthold Jongkind (1819-1891), est reconnu  et considéré par les impressionistes français eux- mêmes, comme le maître et le précurseur de l'art et de la technique qui a fait naître l'école impressionniste.

    Le critique Louis de Fourcaud dira que "L'avenir le nommera, entre Corot et Monet, comme le trait d'union entre deux époques".  Le choix des points de vue, le sens aigu des premiers plans et des détails, évoquent en effet Corot.

    Jongkind séjourne à diverses reprises sur la côte normande, au Havre, à Honfleur, à Trouville où il rencontre Boudin et Monet, lequel dira plus tard "Il fut mon vrai maître et c'est à lui que je dois l'éducation définitive de mon oeil ".

    Emile Zola qui l'admirait, dira de sa peinture :"On dirait des ébauches jetées à la hâte, par crainte de laisser échapper l'impression première".

    Paul Signac dira également de lui qu
    ' il aura été le premier à répudier la teinte plate, à morceller la couleur, à fractionner la touche à l'infini, pour obtenir les colorations les plus rares avec des combinaisons multiples ou presque pures.
    (source: le monde des Arts)

    couverture

    3jongkind

    1jongkind

    2jongkind

     

    4jongkind

    5jongkind

    6ajongkind


  • les textures de KIHARA Yasuhuki

    Pour Elisa: les textures de KIHARA Yasuhuki

    decoration

    KIHARA Yasuhuki peintre- graveur

    decoration

    Série Chaos
    Font parties d'une série de 10 oeuvres
    Burin 2003

    decoration

    Né à Nayoro, sur l'Ile d'Hokkaïdo, au Japon, en 1932, il rentre à l'école des Beaux-Arts de Musashino à Tokyo en 1951. Là, il rencontre le professeur YAMAGUCHI Takeo, peintre abstrait, qui lui révèle "la sureté de la forme et la clarté de la couleur".
    C'est en 1970 qu'il découvre la gravure sur cuivre à l'atelier 17 de Stanley William HAYTER à Paris. Pendant 4 ans, il pratique l'eau-forte, l'aquatinte et la pointe séche pour finalement opter pour le burin.
    Depuis cette époque, il vit et travaille à Paris.
    Une grande exposition lui a été consacréé en 2003 au "Hokkaïdo Asahikawa Museum of Art".( source http://www.dpartsgallery.com)


  • quelques graveurs

    Jacques Villon,

    Gaston Émile Duchamp à Damville (Eure)

    le 31 juillet 1875 et mort à Puteaux (Hauts-de-Seine) le 9 juin 1963, est un peintre et graveur cubiste français.

    Jacques Villon est le deuxième fils d’Eugène et de Lucie Duchamp

     

    JACQUES VILLON
    Miss Evelyne, 1909
    Pointe sèche sur vergé

    VILLON


    Il est le frère ainé de Marcel Duchamp

    Pour se distinguer de ses frères, Gaston Duchamp adopte le pseudonyme de Jacques Villon en référence au poète du Moyen Âge François Villon.


    vil

     

    dessin à l'encre de Jacques Villon


     

    En 1906, Montmartre étant devenue une communauté très active, il déménage pour le quartier plus tranquille de Puteaux où il consacre la majeure partie de son temps à travailler à la pointe sèche, la gravure en creux (intaglio), une technique qui crée des lignes foncées et veloutées qui ressortent en contraste avec la blancheur du papier.

    Son isolement de la bourdonnante communauté artistique de Montmartre, ainsi que sa nature modeste, ont fait que sa production est restée obscure pendant un certain nombre d'années.

    Les plus grandes réalisations de Villon en gravure sont sa création d’une langue purement graphique pour le cubisme, une réalisation dont aucun autre graveur, y compris ses camarades cubistes Picasso ou Braque ne pourrait se vanter.( source wikipedia)

    51MY3N70DCL._SS500_




    Frederick Arthur Farrell

    (Ecossais, 1882 - 1935)

    phKsr0JZ

    Eau-forte The Thames from the Embankment to Blackfriars ( vue de la Tamise) ( coll. Personnelle)


    Il était graveur et aquarelliste autodidacte

    Comme graveur, il a été considérablement influencé stylistiquement  par Muirhead Bone. Avant ceci il a étudié le génie civil à Londres. Farrell était l'artiste officiel accompagnant les cinquante-et-unième montagnards lors de la guerre 1914-1918


    Westminster Bridge with the Houses of Parliament beyond

    decoration

    pointe sèche

    26.6 x 38.1 cm





    Muirhead Bone



    Muirhead Bone : The Great Gantry, Charing Cross Station 1906

    decoration

     

    decoration

    Sir Muirhead Bone

    (23 Mars 1876 - 21 Octobre 1953)

     écossais

    gravure, pointe sèche et à l'aquarelle artiste.

     Fils d'un imprimeur, Bone est né à Glasgow et recoit une formation d'architecte, et suis des cours artistiques à la Glasgow School of Art. 

    Il a commencé la gravure en 1898, et bien que ses premièrs travaux furent des  lithographies, il est mieux connu pour ses gravures et pointes sèches. Ses sujets de prédilections sont liés au payasage et à l'architecture avec un accent tout particulier sur la construction urbaine et les chantiers de démolition et de l'industrie.

    Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Bone fut nommé  premier artiste de guerre en Mai 1916.

    Il est arrivé en France pendant la bataille de la Somme, et sert avec les forces alliées sur le front occidental et également avec la Royal Navy, pour un temps.

    Il a réalisé 150 dessins de la guerre, de retour en Angleterre en Octobre de cette année.

     

     

  • c'est vraiment marrant

    Ce programme

    deuxième essai

    dernier

    avec le même tutorial, j'ai changé les couleurs, et ai fait une "boule"

    ensuite comme pour le premier je suis passée à photoshop et j'ai ajouté mon dessin. J'aime bien ces effets.