• linogravure

    LES TRAVAUX DE L'AMATEUR TOME IX. 100.

    Voici un texte que j'ai repris sur le site de "Gallica" à propos de la gravure sur lino pour tous.

    nous allons vous apprendre à transformer de vieux morceaux de linoléum non décoré en des clichés qui vous permettront de donner à vos cartes, à vos menus, à vos pancartes, etc., un cachet aussi personnel qu'artistique.

    En effet, l'art de la linogravure, qu'on pourrait appeler encore l'art du canif a une originalité bien faite pour
    tenter les amateurs.

    Matériel. — Il faut peu de choses :

    A) du linoléum que l'on choisira non verni, non décoré et le plus épais possible : de vieux morceaux sans
    emploi des chutes provenant de l'installation d'un « passage » ou d'un « tapis » dans un cabinet de toilette
    conviennent fort bien. Tous les marchands de linoléum vendent pour des sommes dérisoires de coupons de linoléum spécialement destinés à la gravure

    B) du bois épais de 20 à 25 mm. qui servira au « montage » du cliché ;il faut qu'il soit de chêne ou de hêtre,
    bien sec et sans défaut et surtout bien « dressé » ;

    C) de la colle pour réunir le « lino » au bois qui formera le support ;

    D) et tout le matériel dont un dessinateur, peut se servir pour reproduire
    Un document quelconque : crayon, régle, papier calque, papier carbone, etc...

    1 Outillage. —

    Un canif, une lame de rasoir de sûreté, une gouge, c'est tout ce qu'il nous faut. Evidemment, celui
    d'entre vous qui voudrait « bien faire les choses » pourrait s'offrir le luxe de gouges de graveur sur bois où sur
    corne, mais cela n'est pas absolument nécessaire.

    Les gouges de menuisier ou de sculpteur étant généralement trop larges, je me suis bien trouvé de prendre un
    morceau de baleine de parapluie, de l'emmancher et d'affûter l'autre bout.

    Interprétation des dessins. -—

    Débuter par des motifs très simples opposant nettement des blancs et des noirs, car, dans la linogravure classique, il n'y a pas de demi-teintes.
    Nous verrons d'ailleurs qu'il est possible d'agrémenter un document « linographié » de « bruine » déposée ulté-
    rieurement à certains endroits, d'autres étant réservés par un pochoir. Ces quelques lignes permettent d'imaginer

    Clipboard04.jpg


    Fig- 3

    PROCEDE D'ILLUSTRATION A LA LINOGRAVURE

    une quantité de combinaisons très personnelles, ce qui nous fait dire qu'un dessin servant de modèle à deux « linograveurs » sera interprété différemment et il est à peu près certain que les clichés des deux artistes seront bien différents l'un de l'autre.

    Exécution. — Cette besogne com-
    prend diverses phases :

    A) Montage du linoléum sur le bois.
    — Corroyez d'abord avec énormément de soins une planche de bois sec en chêne on en hêtre de préférence ; mettez-la aux dimensions des cartons que vous désirez employer et colliez dessus un morceau de linoléum sans aucune décoration, telle que fleurs, filets de couleur, etc..

    Pour ce collage, une colle de farine de seigle donne de bons résultats ;
    une colle à la céruse est aussi recommandable, mais on peut fort
    bien se contenter de colle Certus à base de caséine bien supérieure à la colle
    forte ordinaire.

     



     Le collage est supérieur à la méthode consistant à fixer le linoléum sur le bois à l'aide de semences de tapissier.

    B) Report du dessin. — Le dessin est transposé à main levée ou reproduit par un calque et du papier carbone.
    Bien se souvenir que le cliché doit reproduire l'inverse du dessin tel qu'on le veut sur l'épreuve définitive.

    Ne calquez donc pas un document directement sur le linoléum, mais dessinez-le d'abord sur une feuille de papier
    transparent, retournez ce dernier et appliquez-le ensuite sur la matière à entailler avec interposition d'un carbone.

    C) Gravure. —

    Toutes les parties qui seront arrachées au linoléum formeront des « blancs » sur l'épreuve :
    seules resteront en relief les parties du dessin devant être encrées et venir en contact avec le papier.

    Avec la pointe du canif bien affilé, commencez par inciser les contours du dessin ; il ne faut pas que la coupe
    s'effectue perpendiculairement à la surface du linoléum, mais en biais de manière à former un talus (fig. 4, B).
    Donner un second coup de canif, symétrique au premier, pour dégager un ruban de linoléum de section triangulaire, ce coup de canif étant donné dans la partie de la matière appelée à disparaître.

    On peut aussi employer à ce travail une lame de rasoir.

    Lorsque le dessin est ainsi « détouré », enlever la matière inutile pour obtenir les « blancs » sur les épreuves
    en se servant de la gouge et en creusant de 2 ou 3 millimètres.

    Comment tenir les outils ?

    Généralement, ils sont saisis par la main droite et entaillent la matière en . tirant le canif vers soi ou en poussant
    la gouge (fig. 4, A et D) ; les doigts de la main gauche aident au guidage de la lame en lui donnant plus d'assu-
    rance.

    Si l'on emploie du matériel de  graveur sur bois ou sur corne, les outils ayant un manche court sont maniés
    exactement de la même manière que par le professionnel.

    Si l'on utilise une lame de rasoir de sûreté (voir C), il est sage de coiffer le tranchant dont on ne se sert pas
    d'un petit morceau de tôle replié en deux, ce qui évite toute coupure intempestive. Rappelons qu'il existe un petit
    appareil, le coupe-fil, qui rendra d'excellents services pour cet usage comme pour tant d'autres travaux : reliure en
    particulier.

    Matériel nécessaire au tirage. —

    Il faut :

    A) de l' encre grasse d'imprimerie en effet, les couleurs d'aquarelle ne prendraient pas sur le cliché de lino-
    léum et se reporteraient mal sur le papier ; on peut s'en procurer de toutes les nuances sous forme de tubes
    rappelant ceux de couleurs à l'huile pour peintres chez les marchands d'articles pour artistes.

    B) un rouleau encreur qu'on pourra faire soi-même avec un bout de tuyau d'arrosage dans lequel on a enfilé un morceau de manche à balai.

    C) Un tampon de pression, qui se compose d'une planchette de bois A un peu plus grande que le cliché de linoléum garni d'une bonne épaisseur de feutre A et muni d'une poignée B (fig. 5). A défaut,
    un tampon-buvard peut faire l'affaire, mais quand on l'appuie sur le document

    Clipboard03.jpgFig. 4

    Voici quelques modèles dont vous pourrez vous[inspirer lorsque vous vous livrerez|à l'exécution de cartes de Noël,
    de Nouvel An, de Pâques ou de têtes de Menus, Programmes, Pancartes, etc

    Clipboard01.jpg

    Clipboard02.jpg


  • la gravure en relief

    Rochester Institute of Technology Professor David Dickinson demonstrates Relief printmaking in this 1998 video. Relief print surfaces, often made of wood, are prepared by removing the non-printing part of the image with a variety of special cutting tools. Professor Frank Cost is interviewer and student.

    Cette vidéo en anglais durent environ 20 minutes

    http://vimeo.com/5131031

    RIT Professor David Dickinson Demonstrates Relief Printmaking from Frank Cost on Vimeo.

  • La gravure en vidéo

    Rochester Institute of Technology Professor David Dickinson demonstrates intaglio printmaking in this 1998 video. Professor Frank Cost is interviewer and student

    Vidéo d'une durée d'une demi-heure en anglais

    http://vimeo.com/5079314

    RIT Professor David Dickinson Demonstrates Intaglio Printmaking from Frank Cost on Vimeo.

  • De la manière

    de préparer les pierres pour la lithographie (grainage) + le processus de dessin + la préparation de la pierre avant l'impression + l'impression

    Cette vidéo en anglais dure une bonne demi-heure.

    Vidéo

    http://vimeo.com/5042638

    RIT Professor David Dickinson Demonstrates Stone Lithography from Frank Cost on Vimeo.

    Rochester Institute of Technology Professor David Dickinson demonstrates the original process of lithographic printing from a stone surface invented by Alois Senefelder more than 200 years ago. Frank Cost is Professor Dickinson's interviewer and student in this 23-minute video produced by RIT in 1998

  • portraits

    art, pastels à l'huile, patel gras

    2x format A3, pastel à l'huile sur papier dessin blanc