coup de coeur de la semaine

  • Une jolie gravure

    à l'eau-forte de Cézanne.

    On peut constater à la forte profondeur des traits que la morsure s'est passée de manière assez violente, l'acide devait être fort.

    cezanne.jpg

  • Dans la bibliothèque

    Voici quelques images d'un livre qui date de 1946 (j'adore chiner des livres anciens particulièrement pour trouver des illustrations comportant des gravures).

    Celui-ci comporte des bois en couleurs magnifiques de Léon Van Damme.

    Je ne résiste pas à vous faire partager  mon enthousiasme devant ces jolies images.

    IMG_0000.jpg

    Les couleurs sont éclatantes malgré les années passées.

     

    IMG_0005v.jpg

    IMG_0006v.jpg

    IMG_0007v.jpg

    IMG_0001v.jpg

    IMG_0002v.jpg

    IMG_0003v.jpg

     

    IMG_0004bv.jpg

    IMG_0000v.jpg

     

     

     

  • gaufrage: tout en délicatesse

    Un artiste au métier rare que je viens de découvrir: et j'ai adoré!

    Il s'appelle Jean Luc Seigneur

    Son site: http://www.jeanluc-seigneur.com/

     

     

     

    Clipboard01

     

    Pour connaitre un peu mieux sa technique, rien de tel que les paroles de l'artiste:

    cliquez sur l'image ci dessous pour voir la vidéo:

  • Mon coup de coeur de la semaine

    fond bon 4

    Un très beau site et le travail sensible d'un artiste qui gagne à être découvert.

    J'ai passé un très bon moment en découvrant le site de Mustapha Nedjai.

    http://www.nedjai.com/

     

     

  • Colette Schenk

    Mon coup de coeur de la semaine:

    http://www.art-liege.be/artistes.php?U=schenk

    Colette Schenk

    decoration


    decoration


  • Gabriel Belgeonne

    Comme Pierre Alechinsky, Gabriel Belgeonne est à la fois peintre et graveur. Pour lui, il n’y a pas de hiérarchie à établir entre la peinture et la gravure. La gravure est un art à part entière, intégré et indépendant de tout autre forme artistique. Cette passion l’a amené à diriger pendant une dizaine d’années l’Atelier de Gravure de l’Ecole de la Cambre à Bruxelles, avant de diriger toute l’école pendant deux ans. Elle l’a aussi conduit à créer avec sa femme une maison d’édition, Tandem, qui publie des portfolios de graveurs contemporains et des écrits sur les artistes de notre époque (source: galerie Baltazar)


    Quelque temps

    belgeonne2


    Quelque Part

    belgeonne

     


     

     

  • les textures de KIHARA Yasuhuki

    Pour Elisa: les textures de KIHARA Yasuhuki

    decoration

    KIHARA Yasuhuki peintre- graveur

    decoration

    Série Chaos
    Font parties d'une série de 10 oeuvres
    Burin 2003

    decoration

    Né à Nayoro, sur l'Ile d'Hokkaïdo, au Japon, en 1932, il rentre à l'école des Beaux-Arts de Musashino à Tokyo en 1951. Là, il rencontre le professeur YAMAGUCHI Takeo, peintre abstrait, qui lui révèle "la sureté de la forme et la clarté de la couleur".
    C'est en 1970 qu'il découvre la gravure sur cuivre à l'atelier 17 de Stanley William HAYTER à Paris. Pendant 4 ans, il pratique l'eau-forte, l'aquatinte et la pointe séche pour finalement opter pour le burin.
    Depuis cette époque, il vit et travaille à Paris.
    Une grande exposition lui a été consacréé en 2003 au "Hokkaïdo Asahikawa Museum of Art".( source http://www.dpartsgallery.com)


  • Le monotype: les oeuvres de Christophe Wehrung

    un mode d’expression originale.  le monotype, decoration

    Monotype marouflé sur toile 2008

    le monotype est l’empreinte d’une « peinture » qui n’a pas laissé de traces sur son support original. Ce support, par pression, va déposer la quasi-totalité de sa trace sur la feuille qu’il va emboutir, occasionnant une cuvette.

    Un encrage sur un support lisse.  L’artiste peut attaquer la plaque de métal (cuivre, zinc ou acier) avec une grande liberté gestuelle, contrairement à d’autres procédés qui sont plutôt laborieux, réclamant patience et sérénité.

    L’intérêt de cette technique est de pouvoir rendre l’effet des coups de pinceau, la touche du peintre ;

    une fois l’encre appliquée sur la surface, le graveur peut se permettre d’y faire quelques retouches par un essuyage pour accentuer les valeurs tonales, supprimer les impuretés ou obtenir des effets d’encrage particuliers. Il a aussi la possibilité d’éliminer l’encre avec une sorte de stylets suffisamment souple pour ne pas rayer le métal.

    Les gravures de grandes tailles (le Grand Nu de Wehrung s’inscrit sur une feuille de 81 X 103cm dont l’empreinte mesure 61 X 78cm) sont plutôt rares, les monotypes encore davantage. L’artiste n’utilise pas cette technique pour combler sa production picturale, mais l’exploite réellement comme moyen d’expression à part entier, la gravure comme espace privilégié pour son créateur.

    Wehrung est Peintre et graveur alsacien,

    (extraits d'un texte de

    de Sébastien Heiné "Sur la gravure ") galerie Heiné Strasbourg



    Dané

    Monotype marouflé sur toile 75x125

    2007

    decoration

    http://www.christophewehrung.com/accueil.php