coups de gueule/ agora

  • les criminels riches peuvent racheter leur procès et garder un casier vierge

    1453323994.3.jpg

    Vous pensiez que cela n'était possible qu'aux USA, pays de l'argent roi ou dans les républiques bananières, pas du tout cela se passe en Belgique et maintenant.

    En Belgique les criminels riches peuvent racheter leur procès et garder un casier vierge.

    Pour des délits de maximum 20 ans,(vous lisez bien: 20 ans ce n'est pas une coquille) les criminels présumés pourront désormais s'arranger à l'amiable avec la justice de notre pays.

    Les procureurs pourront à présent conclure des arrangements avec les criminels présumés pour des délits passibles de maximum 20 ans de prison. C'est ce qu'il ressort d'une circulaire élargissant le principe des règlements à l'amiable dans les affaires pénales.

    Sont visés les délits de corruption, de criminalité informatique, de vols, de coups et blessures, de faits commis en bande, et toutes les formes de fraude et de tromperie.

    Le "deal" peut être conclu à n'importe quel moment, avant la condamnation définitive.

    Le prix à payer peut même être inférieur à la peine prononcée et les juges ne pourront pas le contester. Les suspects qui peuvent payer garderont par ailleurs un casier judiciaire vierge, tandis que d'autres suspects, cités dans la même affaire, pourront encore être poursuivis.

    LA ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) (ndr: les femmes sont vraiment l'égal de l'homme dans ce domaine malheureusement),  trouve que c'est une bonne chose. 

    La ministre souligne (ndr: sans rire) toutefois que la circulaire précise aussi que les victimes ont leur mot à dire sur le règlement. (ndr:OUFTI! l'honneur est sauf!)

    Et moi je me demande dans quel pays je vis.

    Et le pire dans tout cela c'est que cela est passé auprès du public comme une lettre à la poste et les journaux en ont à peine parlé, juste parce qu'il fallait bien donner l'info.

    C'est pas grave nous sommes en pays démocratique ayant à sa tête un premier ministre social(iste). La Belgique est vraiment un pays surréaliste alors pourquoi j'ai envie de pleurer?


  • La mort programmée de Norbert est-ce de l'art?

     

    agora, art, questionnement, norbert, guillotine


    De la guillotine à l'art de la provocation bête et méchante.

     

    Ce n'est pas la première fois que je réagi face à l'utilisation d'animaux en tant qu'élément principal d'une oeuvre qui se veut artistique. Le sort réservé à l' animal par les humains est un des sujets de société qui me préoccupe beaucoup et ce matin dans ma boite mail j'ai recu une pétition m'alertant sur une affaire qui me touche aussi parce qu'à nouveau c'est le monde de l'art qui est mis en cause.

    Ce n'est malheureusement pas la première fois que des artistes utilisent la mise à mort d'animaux à des fins soit disant artistiques

    Deux étudiants d'art de Berlin (retenez bien leurs noms: ils iront loin): Iman Rezai et Rouven Materne ont eu "une idée géniale" pour faire parler d'eux.

    Leur concept est le suivant:

    Décapiter ou non le mouton "NORBERT" bien en chair et bien réel en fonction des résultats d'un sondage Internet (un site internet a été créé à l'occasion) et cela d'ici quelques jours, le comptage des voix se terminera le 17 mai.

    Sur ce site pas d'explication, on voit juste une vidéo montrant le fonctionnement de la guillotine et le mouton en arrière plan.

    Si les votants optent pour la mort de l'agneau, les étudiants promettent que celui-ci ne ressentira aucune douleur bien que leur guillotine soit fabriquée de manière artisanale.

    La police allemande menace le duo de prison si ils mettent leur projet à exécution.

    Les deux étudiants défendent leur projet, en disant que c'est une perfortmance artistique censée représenter les conditions entourant la Démocratie. (vote égal démocratie dans leur esprit).

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Certains sans doute pour se rassurer y voient un canular et argumentent en ce sens:

    Selon un porte parole de l'université, les étudiants ont déclaré que leur guillotine était uniquement une "provocation artistique", la performance serait donc un canular d'autant plus qu'en Allemagne tuer un animal sans raison est passible de trois ans de prison.

    Au final si, par bonheur et quelque soit le résultat du vote, le mouton NORBERT en réchappe je me poserai toujours la question de savoir si il doit la vie au vote, à la peur de la prison ou à la pitié de ces deux "artistes" pour un animal qu'ils ont voulu humaniser en le baptisant du nom de NORBERT. 

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    A défaut d'être morale cette mise en scène maccabre leur à déjà valu des articles dont ils ne sont pas peu fier.

    Et la machine de mise à mort très colorée (c'est sans doute cela qui lui vaut le qualificatif d'oeuvre d'art) a déjà fait l'objet de plusieurs offres sonnantes et trébuchantes. 

    Le jack pot au bout de l'histoire! Le but est atteint! Bravo!

    C'est merveilleux le monde artistique

    Une démarche efficace qui joue sur le côté provocateur et morbide des marchands.

    Merci à NORBERT pour sa participation bien involontaire.

    Avec tout cet argent on espère que les deux intervenants penseront à assurer une très longue vie paisible et heureuse dans un pré verdoyant à ce pauvre mouton.

    Outre le cynisme d'une telle démarche je me pose des questions:

    1. Est-il vraiment nécessaire de mettre la vie d'un animal en jeu pour provoquer une réflexion sur le vote démocratique?
    2. Le fait de choquer est-il une démarche artistique en soi?
    3. Est-ce la meilleure manière de provoquer la réflexion chez les gens?
    4. Où bien est-ce une manière de faire parler de soi et de devenir rapidement connu?
    5. Iront-ils jusqu'au bout de l'expérience si le vote s'avère positif?
    6. Qu'auraient-ils fait si il n'y avait eu que 3 personnes pour émettre un vote?
    7. Parleraient-ils encore de démocratie dans ce cas?
    8. Ce projet choque les gens et particulièrement les défenseurs de la cause animale, les votants ne sont représentatifs de rien puisque dépendant du bouche à oreille, la preuve c'est  je l'ai appris ce matin par l'intermédiaire des amis de la cause animale.

     

    Bien que je puisse comprendre que l'on utilise la provocation pour susciter la réflexion je ne peux admettre que cela se passe au détriment d'un être vivant quel qu'il soit.

    Ce n'est pas parce qu'une guillotine est colorée que cela s'appelle de l'art!

    Elle reste un instrument de mort point barre! La mort n'est pas de l'art.

    Goya n'a pas eu besoin de mettre à mort quelqu'un pour faire comprendre toute l'horreur de la guerre.

    Les artistes soldats qui ont vécu la guerre ont représentés toute la folie des hommes sur toile ou sur papier et l'on comprend très bien leur vécu: Pas besoin de devenir inhumain pour avoir une démarche artistique pertinente.

    Munch n'a pas eu besoin d'autre chose que de son talent pour exprimer l'effroi dans un cri muet.

    lA SEULE FACON DE FAIRE EST DE REFUSER DE PARTICIPER A CE SONDAGE HONTEUX ET CRUEL. TOUTE PERSONNE QUI SE RESPECTE DEVRAIT REFUSER DE PARTICIPER A CE GENRE DE CHOSE.

    LE PIRE C'EST DE PENSER QUE PRESQUE LA MOITIE DES VOTANTS SONT POUR LA MORT DE CET ANIMAL (A 17h ce lundi, le «oui» récolte 909.252 votes et le «non» 940.989 votes)  

    ET CELA JUSTE POUR LE PLAISIR DE VOIR:

    • SOIT AU PIRE LA MORT EN DIRECT DE CETTE PAUVRE BETE
    • SOIT AU MIEUX PRENDRE LE RISQUE QUE LES DEUX PROVOCATEURS METTENT LEUR PROJET FUNESTE A EXECUTION.

    Cela me rappelle le film I comme Icare, rien ne change en ce bas monde.

    Cette mise en scène maccabre qui n'a d'artistique que le nom n'est pas faite pour me réconcilier avec la nature humaine.

    Je suis bien triste de voir que des artistes jouent dans ce registre là.

     

    agora, art, questionnement, norbert, guillotine


     

  • photo gravure et photo litho

    Présentation

    Présentation de livres numériques en relation avec le domaine de la lithographie et de la gravure.

    Techniques anciennes ou récentes:

    Comme je le disais dans un post précédent tout le monde connait Googlebooks et lorsque l'on recherche des livres plus ou moins anciens c'est là que l'on cherche en priorité.

    Il faut savoir que tous les livres numérisés par googlebooks ne se retrouve pas sur leur site mais certains sont pourtant visibles ailleurs comme sur archive.org

    En voici encore un exemple: si vous rechercher par exemple ce livre sur google books vous ne le trouverez pas, et pourtant il existe bien en entier sur archive.org et comme l'indique le site, il a bien été numérisé par googlebooks.

    Si vous cliquez sur le lien du site (voir photo ci dessous) vous vous retrouverez sur la page googlebooks sans obtenir le livre.

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

    vous obtenez cette page

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

    et pourtant vous pouvez le lire sur la page d'archive.org encliquant sur le lien read online (voir la première image)J'ai déjà expliqué comment télécharger le livre en pdf sur son ordinateur dans le post précédent.

    Donc voici la présentation du livre en question

    Ce livre parle plus des techniques connexes à la lithographie et ce sont des techniques qui intéressent plus les amateurs de photographie "à l'ancienne"

     

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

    Ce qu'il contient:

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

     

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,µ

     

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

    un exemple de page:

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

     

     

    Mon avis personnel c'est que tout est fait pour dissuader les gens d'accéder aux livres tombés dans le domaine public et pourtant numérisés.

    Je trouve cela inadmissible: ce n'est pas comme cela que je conçois l'accès libre à la culture.




  • coup de gueule:livres du domaine public sur le net

    Un petit coup de gueule encore une fois!


    Cela m'énerve de voir que de plus en plus les marchands du temple essayent de cadenasser l'accès au savoir et à la culture tout cela pour faire de l'argent. Comme si tout devait se payer trente six fois.

    Internet n'est pas gratuit, il faut du matériel et un abonnement est nécessaire. Les supports également font l'objet d'une taxe sensée servir à rétribuer les auteurs.

    Mais je ne vais parler ici que des oeuvres tombées dans le domaine public et même cela semble encore être pour certains de trop. 

    Nous payons via l'Europe des subsides aux bibliothèques  et aux musées publics afin d'avoir le droit de lire et regarder les oeuvres tombées dans le domaine public qu'ils sont sensés mettrent à disposition sur la toile.

    Entre parenthèse en Belgique cela ne se fait malheureusement qu'au compte goutte. 

    De nombreux livres anciens tombés dans le domaine public sont encore pour l'instant disponibles au téléchargement gratuit sur le net via Googlebooks, Archive internet, Gallica ou d'autres bibliothèques publiques

    Le problème c'est qu'apparemment les professionels de l'édition ne l'entendent pas de cette oreille et qu'ils se mettent d'accord pour empêcher l'accès à ces livres même si ils sont passés dans le domaine public depuis longtemps.

    Il leur suffit de rééditer d'anciens livres pour qu'automatiquement ceux-ci soient retirés même à la lecture, des sites comme Googlebooks.

    OR JE CONSTATE QUE de plus en plus: des livres anciens sont réédités (les marchands du temple ne sont jamais loin).

    Maintenant cela peut avoir son utilité (on peut ne pas avoir envie d'imprimer soit même un livre en entier, ou préférer avoir un livre fabriqué de manière classique) du moment que ces livres restent du domaine public et qu'ils puissent encore être disponible gratuitement.

    Le problème c'est que et en voici un exemple, Google books dans ce cas ne donne plus comme lien que celui qui mène vers le vendeur.

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

     

    Il est bon de savoir qu'archive.org fournit ( mais pour combien de temps encore?) sur son site des livres qui étaient auparavant disponibles sur googlebooks

    Il est donc intéressant de repartir sur d'autres sites avec les références indiquées pour essayer de retrouver les livres concernés.

    Pour l'exemple ci-dessus je suis repartie sur le site d'Archive internet (archive.org)et en faisant une recherche à partir du titre du livre j'ai obtenu la page du livre ne téléchargement gratuit.

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

    art, livre, web, technique, gravure, etching,pratical treatise,

    Le livre est donc visible en ligne ou en pdf

    Pour pouvoir le télécharger il suffit d'aller dans HTTP et de le charger sur votre ordinateur à partir de cette page.(voir photo ci-dessus).

     

     

     

  • Nous soumettre

    art, gravure, pointe sèche, eau-forte, plexi, estampe, impression

    N'est-ce pas ce que voudraient les élites des affaires et de la politique?

    La pression est de plus en plus grande.

  • Des artistes et de l'art, vu par les marchands d'art

    MOR156D.jpgA méditer: l'envers du décor.

    Voici deux extraits de livre dont les auteurs artistes eux-même, nous parlent d'anecdotes qu'ils ont vécues lors de leur rencontre avec des marchands d'art très connus.

    Page 59

    Extrait du livre intitulé : « De Jean-Christophe à Colas Breugnon » de Romain Rolland (Edition 1946)

    Extrait du chapitre nommé : « Chez Ambroise Vollard »

    … -Thiesson, avec qui je suis  (et avec Jean Richard Bloch) lui demande comment il se fait que, parmi les grands peintres de la génération précédente (les impresionnistes), Pissaro et Guillaumin se vendent si mal. Vollard explique crûment : 

    »-Parce que Mme Pissaro, voyant naguère les prix auxquels se vendaient les œuvres de son mari, a voulu les vendre elle-même, et s’est mise à en amasser une centaine. Alors, nous nous en sommes désintéressés. Vous pensez bien que nous n’avons aucun intérêt à mettre 5 ou 6000 francs dans la poche de Mme Pissaro ».

    Il en veut beaucoup aux peintres, qui vendent aux amateurs à moitié prix de ce qu’ils vendent aux marchands. On les met en quarantaine.

    « -Un tableau n’a aucun prix par lui-même, dit brutalement Vollard à Thiesson, il ne vaut rien, pas un centime. C’est nous qui lui créons une valeur. Il est bien juste que nous ayons notre part du gain ».

    C’est une Bourse; et somme toute, Vollard n’est pas très différent d’un spéculateur, qui joue à la hausse, à la baisse….

    (Fin de l’extrait)

    Autre extrait d’un autre livre, en l’occurrence :

    Jean Cocteau, Le Passé défini, Gallimard, 1954, Tome III.

    Dans son journal publié par Gallimard,  Jean Cocteau raconte une scène avec Paul Rosenberg :

    « Le jour de la mort de Renoir, je rencontre Paul Rosenberg. Il me dit : “Je suis marchand de tableaux, que voulez-vous, et je donne de petites sommes à la domestique de Renoir pour qu'elle m'annonce sa mort avant les autres. Elle me téléphone ce matin.”
    Un monsieur arrive rue La Boétie et je devine tout de suite “qu'il sait” et qu'il imagine “que je ne sais pas”. Bref, il veut “acheter vivant” et moi je fais semblant de vendre vivant et je “vends mort”. Vous suivez ? Le monsieur croit qu'il me roule. Paul Rosenberg commence alors à se rendre compte, d'après ma tête, que son histoire est sordide. Et il ajoute : “Il y a quelqu'un qui a dû bien rire là-haut. C'est le père Renoir.”
    “Croyez-vous qu'il y ait des gens ignobles, des gens qui profitent de tout et même des morts ?” »

    Jean Cocteau, Le Passé défini, Gallimard, 1954, Tome III

    Nous sommes bien peu de chose! Il ne faut pas se leurrer pour les marchands d'art peu importe l'artiste, peu importe la personne, ce qui compte c'est le marché!

    En cela ces deux-là auraient encore leur place dans le monde d'aujourd'hui!

     

     

  • Ma lettre ...

    Cette lettre je l'ai envoyée à des dizaines d'hommes politiques puisque les conditions de sortie des prisonniers ayant commis des crimes de sang sont directement liées aux lois de ce pays et les lois, ce sont les hommes et femmes politiques que nous élisons afin de nous représenter, qui les rédigent.

    C'est donc à eux que je m'adresse. Si le problème Dutroux-Martin s'est un jour posé et a scellé le sort des petites filles, c'était déjà lié au problème de la libération conditionnelle.

    Après bien des promesses, l'actualité nous prouve que ceux-ci n'ont strictement pris aucune disposition pour remédier à ce problème.

    Voici donc la lettre que j'ai adressée à tous les hommes politiques belges pour lesquels j'ai trouvé une adresse mail, soit personnelle, soit dans leurs ministères ou partis respectifs: une bonne centaine au total:


    Messieurs-dames, les hommes politiques, bonjour,

    Mais cette formule de politesse aujourd'hui prend un sens tragique.


    Quand en cette période de fête des mamans, la Justice, (encore un mot qui perd de son sens) qui n'agit d'après ses dires qu'en fonction des lois que VOUS nous avez concoctées, décide de relâcher dans la nature le symbole même de la déchéance humaine.


    QUE COMPTEZ-VOUS FAIRE POUR EMPÊCHER MICHÈLE MARTIN DE SORTIR DE PRISON?


    Vous tous hommes politiques, toutes organisations politiques confondues vous nous aviez promis que sa sortie avant l'heure n'était que théorique, lorsqu'il a été question de sa condamnation, que soit disant la conditionnelle est une faveur et non un droit! -Ce qui est vrai puisque le prisonnier le plus ancien de Belgique est en prison depuis plus de trente ans condamné pour le crime de trois personnes-.

    Et maintenant tous tant que vous êtes vous reniez vos paroles!


    Elle sortira dans les heures voir les jours qui viennent et ensuite viendra le tour de Michel Lelièvre, suivi bientôt sans doute de Marc Dutroux.


    Allez-vous les laisser reformer ou créer une nouvelle bande dans un autre pays?

    Que comptez vous faire concrètement?
    Merci de me répondre.
    Pour l'instant vous nous empêcher de retourner aux urnes, mais cela arrivera inévitablement.
    Votre manière de réagir à la demande pressante des citoyens de ce pays sera intimement liées à la petite croix que je déposerai dans l'urne.

    Messieurs-dames les politiques, je ne vous salue pas!


    Je précise que jusqu'à présent j'ai reçu quatres réponses personnelles,autres que les sempiternelles réponses formatées et automatiques du style:"nous vous remercions pour votre courrier, nous y répondrons dès que possible"

    Mais le plus souvent, il n'y a même pas de réponse du tout! Ils sont pourtant là en principe nous dit-on au service et à l'écoute du peuple.


    dans l'ordre:

    • François BELLOT, Sénateur-Bourgmestre de Rochefort,Chef du Groupe du Mouvement Réformateur (MR) au SENAT
    • Hervé Jamar, Député-Bourgmestre
    • Rudy Demotte, Ministre-président de la Région wallonne
    • président du FDF, député fédéral

     

     J'ajouterai plus tard un résumé de leur contenu et ensuite je clôturerai le sujet pour en revenir à la véritable vocation de ce blog.

     

     

     

  • La France, terre d'asile des pédophiles belges?

    Elle "veut" s'installer en France! Français le saviez-vous?

    Pour l'ancien avocat de Marc Dutroux, Me Xavier Magnée, la libération de Michelle Martin ne fait pas de doute. "On a tort d'espérer que la cour de cassation trouve quelque part un vice de procédure",

    Ce blog se veut un blog artistique, mais je ne vis pas dans une bulle, et cette sinistre affaire m'a énormément marquée, d'autant plus que j'ai eu comme professeur de gravure le papa de la petite Elisabeth Brichet et que durant des années j'ai pu constater jours après jours, les ravages que peut faire la disparition d'un enfant sur la vie d'un parent. J'avais un enfant à peu près du même âge à l'époque ce qui immanquablement fit écho à ce que je vivais en tant que maman. Cette affaire bouleversera toute ma vie, au point d'avoir réalisé toutes une série de tableaux (ce que j'appelle ma période sombre).

    Et voilà qu'en cette période de fêtes des mères la Belgique et sa" justice " aveugle et cruelle vient rouvrir des blessures à peine refermées.

     

    3234091634.jpg

     


    L’ex-épouse de Dutroux s’installera en France(voir l'article)

    Vous a-t-on demandé votre avis ou êtes-vous comme nous, petits belges mis devant le fait accompli?

    A l'heure où la France se pose des questions sur la récidive (Martin est une récidiviste) et les conditions de surveillance des criminels. Celle-ci a le projet de s'installer dans un couvent français.

    L'expérience démontre que les suivis sont plus que théoriques.

    • Comment garantir qu'elle ne recommencera pas?
    • Quelle ne reprendra pas contact avec d"anciens amis"?
    • Avertira-t-on la population de sa présence?
    • Comment sera t'elle REELLEMENT suivie?
    • Qui payera son hébergement, qui garantira qu'elle travaillera pour rembourser sa dette?
    • Qui payera son suivi psychiatrique (si il en a un)?
    • Qui l'empêchera une fois en France d'aller et venir où elle veut?
    • Qui garantit qu'au bout d'un certain temps, elle ne s'envolera pas dans la nature avec un pervers ou l'autre et ne recommencera pour la xème fois son rôle de "rabatteuse"de gosses.

    Vous me direz, il faut laisser sa chance aux criminels OK, mais sa chance elle l'a déjà eue, tout comme Dutroux qu'elle a épousé alors qu'il était en prison (elle savait donc ce qu'il était)

    Cela ne l'a pas empêchée de participer une première fois activement aux viols et tortures perpétrées par Dutroux. Elle fut condamnée pour cela à 5 ans (qu'elle n'a pas fait entièrement, remise de peine oblige, déjà à cette époque)

    Bien qu'ayant tout pour se "réinsérer", elle récidivera en pire ajoutant à son palmarès la mort dans des conditions les plus atroces qui soit.

    Des questions se posent:

    • Qui va payer son hébergement?

    Que je sache les lieux religieux n'hébergent et ne nourrissent pas les civils gratuitement durant des années, si c'était le cas il y a belle lurette que les SDF n'existeraient plus.

    • Les conditions d'obtention d'un permis de séjour seront-elles respectées?

    Pour avoir un titre de séjour il faut:

    • avoir un boulot
    • des revenus minimum sont normalement exigés (lesquels?)

    Quand on sait que certains français se voient embêtés et se voient obligés de justifier leurs origines alors qu'ils sont nés en France, cette histoire me paraît incompréhensible.

    Lien vers la pétition contre la libération de Michèle Martin

    http://lapetition.be/en-ligne/petition-9860.html