acquis de conscience

  • un " artiste" de la honte : protestation

    Playdoyer pour un Boycott de la presence de Guillermo Habacuc Vargas à la Biennale Centro-americana Honduras 2008

    Je viens de découvrir une vidéo présentant "l'oeuvre" injustifiable d'un soit disant artiste.

     Les faits:

    six artistes choisis pour représenter leur pays à la Biennale d'Amérique centrale Honduras 2008.

    La Biennale est organisée par les Chefs d'entreprise de l'Art.

    Les artistes récompensés dans la sixième édition du prestigieux rendez-vous d'art contemporain ont été

    Errol Barrantes,

    Guillermo Habacuc Vargas,

    Oscar Figueroa,

    Mimiam Hsu,

    Esteban Pierre

    Le jury, intégré par Ana Sokoloff (Colombie),

    Oliver Debroise (Mexico)

    Rodolfo Kronfle Chambers (Équateur),

    Ces artistes ont été choisis selon le jury sur  base " d' oeuvres de grandes qualités et la cohérence excellente entre idée et sa représentation"

     

    Un des "  artistes" ;  Guillermo Habacuc Vargas à organisé le décès d'un chien par inanition pendant l'événement.
    Pauvre chien qu'il aurait trouvé dans  la rue pour le laisser mourir de faim attaché avec une corde à la paroi de la galerie.
    Personne ne bouga pour sauver l'animal, même pas "l'artiste".
     Il est inadmissible que l'on baffoue ainsi les droits des animaux sous le prétexte de poser un geste artistique même pour démontrer l'indifférence de la société. ( la fin ne justifie pas en aucune manière les moyens).
    Mon avis est qu' il est pervers de vouloir dénoncer des faits cruels en mettant en scène une situation réelle
    Je m'insurge vigoureusement contre de tels actes, et vous invite tous à signer la pétition à l'adresse suivante:http://www.petitiononline.com/13031953/petition-sign.html 
    Je m'insurge contre ce courant de l'art contemporain qui instaure la cruauté comme expression artistique.
    L'art a toujours dénoncé  la barbarie de l'être humain, mais toujours en la dénoncant avec des moyens virtuels: l'artiste a à sa disposition une pléthore de moyens suffisamment large pour ne pas avoir besoin d'organiser la torture en live.