colere

  • les politiquards "artistes"

    On n'est jamais mieux servi que par les amis et par soi même, avec les deniers de l'Etat.

    (19/02/2009) information tirée de la DH

    Le parlement wallon vient d'acheter, pour un millier d'euros, une toile peinte par l'ancien ministre-président wallon Jean-Claude Van Cauwenberghe,  homme ( très, très ) fort de Charleroi

    decoration

    A l'occasion d'une exposition organisée par l'ASBL Solidarité Culture Wallonie dont Van Cauwenberghe, est le président et qui s'est déroulée au  Musée du Bois du Cazier, à Marcinelle, Jean-Claude Van Cauwenberghe, a vendu 17 toiles sur 50, "surtout à des amis", précise-t-il.

    Selon José Happart, président de l'assemblée, et ami politique de J.C.V.C.: "un des responsables du parlement a vu l'exposition, a trouvé certaines toiles très belles,et nous a proposé d'en acheter une. Il ajoute: "On trouvait sympa l'idée d'acheter une toile de Van Cau".

    Le parlement wallon achète régulièrement des oeuvres, souvent d'artistes wallons. "On trouve dans sa collection des oeuvres de grands maîtres:

    • Félicien Rops,
    • Paul Delvaux
    • Roger Somville

    mais aussi des amis, artistes mineurs, comme Jean-Claude Van Cauwenberghe


    "DE LA SAMBRE AUX ISSAMBRES" Jean-Claude Van Cauwenberghe expose

    A l'initiative de l'Asbl Solidarité Culture Wallonie,

     

    une exposition
    des peintures de Jean-Claude Van Cauwenberghe se tiendra du
    26 septembre au 12 octobre 2008, au Bois du Cazier.

    Le site du Bois du Cazier est aujourd'hui propriété de la Région wallonne et est

    géré par l'asbl "Le Bois du Cazier",

    l'ancien charbonnage, requalifié grâce aux fonds européens de l'Objectif 1, est un site culturel majeur du pays de Charleroi. (source : site du musée du bois du cazier)


     

    Asbl Solidarité Culture Wallonie,

    • (Président Jean-Claude Van Cauwenberghe)

    asbl "Le Bois du Cazier",

    • (Président Jean-Claude Van Cauwenberghe) 

     


     

    Un autre homme politique du bord opposé à celui de JCVC  pour ne pas le nommer : Daniel Ducarme, qui avait oublié de remplir sa déclaration fiscale durant plusieurs années de suite se vit justifier ce manque de civisme par son chef de parti Louis Michel "d'étourderie d'artiste".


     

    Désolée, mais

    • les artistes n'oublient pas de déclarer leurs revenus.
    • ils ne se permettent pas non plus de se façonner un statut d'artiste avec les deniers des citoyens.

    Ils ont "bon dos"  les artistes.