crise de 27

  • hobo

    HOBOES

    hobo

    Sya-09bis

     

     

     

     

     

     


    Hobo un terme que je ne connaissais pas il y a encore quelques jours, et que j'ai découvert grâce à mon fils, qui écoutait la chanson ci-dessous et qui m'a expliqué avoir vu un reportage sur les "Hoboes" il y a quelque temps sur arte.

    Charlie Winston - Like a hobo

    Un Hobo, mot anglais lié à la réalité historique des États-unis des années 1930, est un sans domicile fixe se déplacant de ville en ville le plus souvent en se cachant dans des trains de marchandises et vivant d'expédients.

    Ce mot pourrait trouver comme traduction en français : vagabond et plus précisément chemineau (ou cheminot, mais à ne pas confondre avec l'employé du chemin de fer) sans avoir cependant de véritable équivalent dans la culture française. Son étymologie n'est pas certaine. Certains s'accordent pour dire que hobo est la contraction de homeless bohemia , d'autres affirment qu'il s'agirait plutôt de Houston Bowery.

    Pendant la grande dépression, les « hobos ou hoboes » sont des travailleurs itinérants qui sillonnent les états en quête de petits boulots et de bonnes combines. Ils sont un des résultats des changements profonds qui affectent la société américaine du début XXe siècle (industrialisation, urbanisation) et tentent de fuir la misère provoquée par la crise. Ils voyagent par la route mais aussi dans les trains de marchandises dans lesquels ils montent clandestinement. L'image du hobo est d'ailleurs inséparable de celle du train. Beaucoup de hobos se retrouvent le long des principales lignes ferroviaires dans des points d'accueil plus ou moins improvisés. Ils peuvent alors échanger des informations sur les régions où trouver de l'emploi et mener une vie stable.


    decoration

    Twenty years old and he has been hopping freight cars on the bum for two years. He is a complete hobo and is not seriously in search of employment. 1940, courtesy National Archives.
    Quand ils ne se parlent pas de vive voix, les hobos laissent des symboles dessinés à la craie ou au charbon. Ce système de symboles a pour but d'informer ou d'avertir les autres (endroits pour attraper un train pour dormir, présence fréquente de la police, repas chauds, chiens dangereux, etc.).
    decorationdecoration

    langage "hobo"
    Le hobo est par la suite devenu une figure mythique de l'imaginaire américain. C'est un personnage teinté de romantisme, épris de liberté, développant la faculté de survivre en dehors d'une société aliénante dont il n'a pas à subir les contraintes. Ceci amène certains sociologues à parler de sous-culture libertaire.( source :Wikipedia)

    decoration

    Combien de nouveaux " hoboes" avec la crise des "subprimes" de 2008-2009 ????

    "...Au total, bien que les statistiques gouvernementales Américaines soient quasi muettes sur le sujet, 2 millions de familles auraient été obligées de quitter leur logement à cause de la crise de l'été 2008 dans toute l'Amérique...."

    Aux Etats-Unis, mais également partout dans le monde des gens perdent leur emploi, leurs biens. Et ce n'est pas fini....

    "...mouvement perpétuel de la misère"




    conséquence de la crise des subprimes:

    des centaines de milliers  d'américains,  jetés à la rue, car ne pouvant plus faire face aux remboursements de leur emprunts.

    Des images qui font penser aux bidonvilles de la grande dépression, dans les années 20

    .decoration

    decoration

    Hobo Lullaby

    Derrière le romantisme du mythe, il y a la dure réalité.........du quotidien