david hockney

  • David Hockney/iphone/ipad/tablette numérique

     

     

    arbre 3.jpg

     

     

    Je suis heureuse de mon cadeau de nouvel an et du coup je m’amuse à dessiner beaucoup par écran interposé ces derniers temps,  tout en considérant cet objet  encore comme un gadget.

    Hasard de la situation, j’apprends qu’entrent, des œuvres sur Iphone et Ipad, dans le monde de l’art par la grande porte puisque  David Hockney une des plus grandes figures de l’art contemporain expose les siennes à la Fondation Bergé.

    David Hockney chantre de la peinture sur iPhone «Dessiner dans une machine à imprimer» (en 2009)

     En mai 2009 l'artiste-peintre David Hockney  expose  dans une galerie d'art londonienne  une dizaine de  paysages du Yorkshire et  un peu moins d’une vingtaine de portraits réalisé ave l’aide d’une  palette numérique, mais également (déjà) sur Iphone.

     Composée essentiellement de tableaux réalisés sur ordinateur,  certaines créations ont été rehaussé avec de la peinture après les avoir imprimées

     « L’Iphone est utilisé par les artistes», explique-t-il.  «J'aime dessiner des fleurs à la main sur mon iPhone et je les envoie à mes amis comme ça ils reçoivent des fleurs fraîches, et mes fleurs durent ! Elles ne meurent jamais ». 

    Pour faire de l'art numérique, il faut dessiner sur  l'écran très délicatement et les récents progrès des logiciels de dessin permettent désormais de représenter fidèlement les «coups de crayon» des artistes. 

    «Il y a des avantages et des désavantages dans tout ce qui est nouveau en termes de moyens d'expression pour les artistes, mais la vitesse dans ce cas précis avec les coloris est quelque chose de nouveau».

    David Hockney expose ses "fleurs fraîches" (actuellement)

     

    affiche_david_hockney.jpg

     

    Une exposition proposée sur iPhone et iPad, par l’un des artistes les plus en vue, le Britannique David Hockney. À la fondation Bergé–YSL à Paris, jusqu’au 30 janvier 2011.

    Les "fleurs fraîches" sont éclatantes comme des vitraux, les traits sont fins et permettent des jeux de transparence. L’avantage c’est de pouvoir travailler où l’on veut.

    Pierre Bergé persuade David Hockney, d’organiser l’exposition de ses œuvres. Mais faut-il exposer des écrans aussi petits que l’iPhone ? David Hockney le veux, c’est le premier support numérique sur lequel il a dessiné. Une douzaine d'iPhone sont accrochés sur un mur, ainsi qu'une vingtaine d'iPad, diffusant 250 dessins originaux.