discours

  • Le monotype: les oeuvres de Christophe Wehrung

    un mode d’expression originale.  le monotype, decoration

    Monotype marouflé sur toile 2008

    le monotype est l’empreinte d’une « peinture » qui n’a pas laissé de traces sur son support original. Ce support, par pression, va déposer la quasi-totalité de sa trace sur la feuille qu’il va emboutir, occasionnant une cuvette.

    Un encrage sur un support lisse.  L’artiste peut attaquer la plaque de métal (cuivre, zinc ou acier) avec une grande liberté gestuelle, contrairement à d’autres procédés qui sont plutôt laborieux, réclamant patience et sérénité.

    L’intérêt de cette technique est de pouvoir rendre l’effet des coups de pinceau, la touche du peintre ;

    une fois l’encre appliquée sur la surface, le graveur peut se permettre d’y faire quelques retouches par un essuyage pour accentuer les valeurs tonales, supprimer les impuretés ou obtenir des effets d’encrage particuliers. Il a aussi la possibilité d’éliminer l’encre avec une sorte de stylets suffisamment souple pour ne pas rayer le métal.

    Les gravures de grandes tailles (le Grand Nu de Wehrung s’inscrit sur une feuille de 81 X 103cm dont l’empreinte mesure 61 X 78cm) sont plutôt rares, les monotypes encore davantage. L’artiste n’utilise pas cette technique pour combler sa production picturale, mais l’exploite réellement comme moyen d’expression à part entier, la gravure comme espace privilégié pour son créateur.

    Wehrung est Peintre et graveur alsacien,

    (extraits d'un texte de

    de Sébastien Heiné "Sur la gravure ") galerie Heiné Strasbourg



    Dané

    Monotype marouflé sur toile 75x125

    2007

    decoration

    http://www.christophewehrung.com/accueil.php