evolution d un tableau

  • un petit aperçu

    du cheminement qui m'anime parfois dans l'élaboration d'un tableau


    Premier travail

     

    Le monotype: j'étale une fine couche de peinture à l'huile sur un support lisse pouvant supporter la pression d'une presse taille-douce), je travaille le dessin avec divers outils et pinceau, et  j'imprime sur un papier léger. je laisse sécher.


     

    La pose des couleurs à l'huile et le collage du travail en monotype (l'impression en vert du centre).

    un


    Les couleurs trop flash qui l'animaient, ne me ressemblent pas assez, elles me gènent, me déplaisent: je décide de laisser le tableau de côté.


    deux


    Après plusieurs mois de "repos", je décide de le retravailler et le fait de foncer les couleurs, de retravailler les matières, dramatise la scène et me convient mieux, mais c'est pas encore top.


    changement


    Après l'avoir laissé un certain temps à portée de vue mais sans y toucher, j'ai eu enfin l'envie de le remodifier et d'y ajouter des personnages: ce qui lui donne une dimension plus humaine qui lui manquait.

    Voilà un tableau terminé,.... peut-être!


    Souvent je me dis que le plus difficile dans l'élaboration d'un tableau c'est de savoir quand s'arrêter, peut-être que parfois "je loupe" cet instant crucial.

    En général, je considère un tableau réussi si, vivant avec lui plusieurs mois, quand je pose les yeux dessus il ne provoque pas un sentiment d'insatisfaction  indéfinissable.

    Ou bien si, après l'avoir remiser plusieurs mois, quand je l'extrais de son rangement il me procure toujours la même émotion que lorsque je l'ai terminé.


     

    Mais peut-être que je me trompe et que le spectateur lui sera plus interpelé, ému  par un autre instant de l'élaboration du tableau....???


    Voici quelques détails du tableau terminé, cliquez sur les images pour voir en grand.

    78910

     

    111213

     




     

    123564