gauguin

  • La femme aux figues

    Gravure de Paul Gauguin

    decoration

    premier état

    decoration

    La femme au figues . Original etching and lavis on zinc, 1899

    On peut ici voir l'évolution du travail de l'eau-forte par Gauguin


    Ces deux images sont issues du site: un sitecommercial, mais qui contient de nombreuses estampes d'artistes contemporains et des maîtres anciens de l'estampe.

    spaightwood galleries


     

     

  • zincographie : recettes

    Gauguin dans les collections de Jacques Doucet

    gauguin

    Ja orana Maria (Je vous salue Marie)

    Paris, hiver 1894-1895.
    Zincographie.
    H.256 x L.177. Sceau rond avec le monogramme de l’artiste sur le zinc : PGO.
    Tirage publié dans l’Epreuve : Album d’art, n°4, Mars 95.
    Epreuve sur papier japon d’un tirage de 200 numéros, numérotée 6 au verso.

    Les préparations du zinc pour la lithographie ( zincographie)

    Sur un zinc préparé pour la lithographie ( grainage), le dessin se fait comme sur la pierre, l'inconvénient principal étant cependant  le graissage rapide des plaques ( => redoubler donc de prudence)

    Pour l'esquisse du dessin il faut utiliser un crayon noir le plus sec possible.

    On peut tout de même effacer quelques traits en utilisant la méthode suivante : poser un papier calque à l'endroit qu'il faut corriger et passer le brunissoir sur les traits à enlever : le papier absorbera le crayon superflu.

    Si possible réserver" les blancs " à la gomme arabique acidulée.

    composition: gomme arabique épaisse + quelques gouttes d'acide phosphorique (ou nitrique) + blanc d'espagne ou autre couleur (pour une meilleure visibilité du travail).

    Ces réserves s'enlèveront facilement lors de la préparation du zinc  pour l'encrage .

    Pour enlever un trait à l'encre il suffit d'utiliser de l'eau et une éponge.

     Les trois recettes qui servent à la préparation du zinc avant l'impression:

    recette pour les planches résinées, talquées, bitumées ou ayant recu des encres de retouche:

    27 gr d'acide gallique + 10 gr d'acide nitrique + 6 gr d'acide chlorydrique + 2 gr d'acide phosphorique dilué dans un litre d'eau

    recette pour les planches à l'encre,au crayon ou au report:

    8 gr d'acide gallique + 6 gr d'acide nitrique + 4 gr d'acide chlorydrique + 1 gr d'acide phosphorique dillué dans un litre d'eau.

    recette pour enlever les taches qui apparaissent lors de tirages importants:

    28 gr d'acide gallique + 32 gouttes d'acide phosphorique + 100 gr de gomme arabique épaisse + 200 gr d'eau

    Si le zinc n'est pas trop grand on peut le plonger durant un quart d'heure dans la préparation appropriée, ensuite le laver et l'essuyer et le sécher complètement au sèche cheveux et puis y déposer une solution de gomme arabique épaisse qu'on laisse agir.

    passer ensuite au stade de l'impression proprement dite.(méthode identique que pour la pierre)

    utilisez une encre ferme, ne pas trop charger le rouleau et mouiller moins que pour la pierre ( éponge bien essorée car le zinc est moins hydrophile que la pierre).

    Ces recettes,  je les ai essayées et apprises après avoir lu le livre sur la lithographie de Xavier Dorotte, (édition Dessain et Tolra, 1984) malheureusement je pense que ce livre très intéressant n'est plus disponible qu'en livre d'occasion.